Apprenez à identifier les pierres et cristaux

mots clefs: , , , , , , , , , , , , ,

Apprenez à identifier les minéraux

S’intéresser aux minéraux est une chose passionnante, vous pouvez en trouver partout mais, il est indispensable de savoir les identifier.

Différencier un minéral d’une roche

Un minéral est constitué d’une combinaison d’éléments chimiques naturels structurés de manière précise. Certains minéraux peuvent se décliner en une multitude de formes et de couleurs car des phénomènes naturels peuvent modifier leur aspect originel.
Les roches peuvent être formées de plusieurs minéraux différents et elles n’ont pas de structure cristalline.
Il n’est pas toujours évident de distinguer une roche d’un minéral, mais si pour un même test vous obtenez des résultats différents il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’une roche et non d’un minéral.

Identification des minéraux

Il existe des milliers de minéraux différents sur notre planète et la plupart sont profondément enfouis sous terre. Lorsque vous vous trouverez en possession d’un spécimen inconnu il vous suffira de pratiquer deux ou trois tests sur la pierre pour vous rendre compte qu’il s’agit finalement d’un minéral courant.
Si toutefois votre spécimen n’a aucune des caractéristiques listées dans les descriptions ci-dessous, il vous faudra trouver un guide sur les minéraux de votre région.
Si malgré de nombreux tests vous n’arrivez toujours pas à identifier un minéral ou à réduire le nombre de solutions possibles, faites une recherche d’images sur Internet, listez toutes les possibilités et cherchez des trucs et astuces pour les différencier.

Quand vous testez un spécimen, mieux vaut inclure au moins un test de manipulation, comme le test de dureté ou de la couleur du trait.

Forme et aspect du minéral

La forme générale d’un minéral cristallin, de même que la forme géométrique que constituent ensemble plusieurs cristaux s’appelle l’habitus. Les géologues emploient de nombreux termes pour décrire l’habitus, mais des mots simples suffisent la plupart du temps. Par exemple, votre minéral est-il d’aspect lisse ou bien rugueux ? Ressemble-t-il à un emboitement de cristaux cubiques imbriqués les uns dans les autres ou bien à une multitude de petites pointes hérissées ?

L’éclat de la pierre

L’éclat révèle la manière dont un minéral reflète la lumière. Il ne constitue pas un test scientifique mais il n’en est pas moins utile dans une description.
La majorité des minéraux ont un éclat qui se décrit avec des termes tels que vitreux , métallique gras, perlé (un blanc souvent irisé) ou cireux (aspect mat), etc.

Couleur de la pierre

Des traces d’éléments étrangers dans le minéral peuvent altérer sa coloration naturelle c’est pour cela qu’un même minéral peut être d’une multitude de couleurs différentes. Lorsque vous décrivez un minéral, n’employez pas des noms de couleurs trop compliqués, contentez-vous des couleurs basiques comme rouge, noir, vert etc.

Test du trait

Procurez-vous un carreau de salle de bain ou de cuisine et frottez votre pierre sur l’envers du carreau puis regardez la couleur de la trace du frottement, elle diffère souvent de la couleur du minéral lui-même.

Test de dureté

Les géologues utilisent l’échelle de dureté de Mohs, du nom de son créateur. Elle comporte dix tests à effectuer dans l’ordre. Si par exemple vous obtenez un résultat positif au quatrième test, mais pas au cinquième, cela signifie que la dureté de votre minéral se situe entre 4 et 5.
Le principe consiste à utiliser des matériaux de plus en plus durs pour essayer de rayer la surface du minéral.
Il faut toujours procéder du moins dur au plus dur jusqu’à ce que vous parveniez à rayer votre minéral, en vous aidant de l’échelle ci-dessous (entre parenthèses figurent les minéraux qui servent d’étalons).

1 – Un ongle suffit à rayer la pierre, sa surface est d’apparence grasse et douce (talc).
2 – Vous pouvez le rayer avec votre ongle (gypse).
3 – Le minéral peut être sectionné facilement avec une lame de couteau, un clou ou une pièce de monnaie (calcite).
4 – Vous pouvez le rayer avec un couteau (fluorite).
5 – Il est difficile de rayer le spécimen avec un couteau, mais c’est possible avec du verre (apatite).
6 – Vous pouvez rayer votre minéral avec une lime en acier et il peut rayer du verre, mais difficilement (orthoclase).
7 – Le minéral peut rayer une lime en acier et raye facilement un morceau de verre (quartz).
8 – Votre minéral est tellement dur qu’il raye le quartz (topaze).
9 – Le spécimen laisse une rayure sur presque tout type de matériau et peut couper du verre (corindon).
10 – Votre minéral raye et coupe presque n’importe quelle matière (diamant).

Test de clivage

Il s’agit de casser le minéral en deux et de regarder la manière dont il se fend car les minéraux ont tous une structure particulière qui fait qu’ils vont se casser différemment.
Quand la fissure se fait selon un ou plusieurs plans lisses et réguliers, on parle de clivage. Si la fissure fait au contraire apparaitre des plans irréguliers et des anfractuosités, on parle de cassure .
Si vous fendez votre minéral et que vous constatez qu’il y a clivage, comptez combien de plans compte la surface clivée. Il s’en forme ordinairement entre un et quatre. Il est intéressant aussi de regarder si la surface de clivage est parfaite (lisse) ou imparfaite (rugueuse).

Il y a plusieurs types de cassure : la cassure esquilleuse (qui ressemble à des échardes ou des fibres), la cassure rugueuse (avec des arêtes aigües), la cassure conchoïdale (qui rappelle l’intérieur d’un coquillage) ou encore la cassure inégale.

Si votre pierre est fortement magnétique, il s’agit très probablement de magnétite, car il n’y en a pas vraiment d’autres qui aient cette caractéristique. Si votre spécimen n’est que faiblement magnétique ou qu’il ne correspond pas à la description de la magnétite, il se peut que vous soyez en présence de pyrrhotite, de franklinite ou d’ilménite.

Test de la fusibilité

Il suffit d’exposer certains minéraux à la flamme d’une bougie ou d’un briquet pour que ces derniers se mettent à fondre alors que d’autres peuvent résister à la chaleur d’un lance-flamme. On dit de ceux qui fondent facilement qu’ils ont un plus bas degré de fusibilité que les autres.

Odeur des pierres

Les minéraux dégagent rarement une odeur prononcée, mais si c’est le cas, prenez-en note et tentez de décrire cette odeur et de faire une recherche en ligne à partir de ce critère. Le soufre, par exemple, est un minéral jaune vif qui émet, lors de certaines réactions, une odeur d’œuf pourri.

La mystérieuse grotte aux coquillages
Nakhla, une rare météorite martienne

Voir aussi :

Pierres et cristaux en vente dans la Boutique Lithothérapie


Très beaux cristaux de topaze naturelle d'une...



Cristal de roche laser monoterminé 1 pointe - 035...



Cristal naturel biterminé de dravite, tourmaline brune,...



Très beau cristal de cavansite de 1er choix,...



Très beaux cristaux de topaze naturelle gemme...



Amas de cristaux de psilomélane noire, bel éclat...



Rhodonite 1er choix pierre polie poids environ : 30...



Belles pierres polies de jadeite avec un bel état...



Pierre de soleil naturelle 1er choix (qualité...



Très beaux fragments de cristaux de saphir bleu,...


SPF Sans Personnalité Fixe: Le prédateur du trouble de la personnalité narcissique
Livre : SPF Sans Personnalité Fixe: Le prédateur du trouble de la personnalité narcissique