La reidite, une pierre très rare découverte dans un cratère de météorite

La reidite, une pierre très rare découverte dans un cratère de météorite
La reidite, une pierre très rare découverte dans un cratère de météorite

Des chercheurs australiens de l’université de Curtin en Australie viennent de découvrir un des minéraux les plus rares sur Terre, la reidite, dans le cratère de météorite de Woodleigh, l’un des plus connus au monde.

La reidite se forme à partir du zircon lorsque ce dernier est exposé à des pressions supérieures à 30 GPa (gigapascals). C’est un polymorphe du zircon, c’est-à-dire qu’il possède la même composition chimique mais une structure cristalline différente.

La reidite est ainsi 10 fois plus dense que le zircon. C’est seulement la sixième fois que l’on en trouve sur Terre à l’état naturel, à chaque fois dans un cratère de météorite et à des quantités microscopiques.

« La totalité de la reidite formée dans l’histoire géologique tiendrait sous un ongle», atteste Aaron Cavosie, chercheur au département des sciences de la Terre et des Planètes à l’université de Curtin et auteur principal d’un article paru dans le journal Geology, relatant la découverte.

Les chercheurs ont identifié la reidite en analysant des carottes de roches prélevées dans l’anneau central du cratère. « La formation du soulèvement central est l’un des processus les moins bien compris lors de la formation de cratères d’impacts complexes, qui peut produire en quelques secondes de nombreux kilomètres de substrat rocheux soulevé verticalement ».

L’autre intérêt de cette découverte est qu’il remet en cause la largeur du cratère. Comme celui-ci est enfoui sous des roches sédimentaires récentes, son diamètre est difficile à évaluer et fait débat : il est estimé entre 60 km et 120 km. Or, les grains de reidite sont ici associés à des formes «jumelles» de zircon, formées ultérieurement le long de microstructures d’extension lors de la déformation par choc.

Les modélisations du soulèvement rocheux, réalisées à partir de ces microstructures, suggèrent ainsi un diamètre supérieur à 100 kilomètres, « ce qui ferait du cratère de Woodleigh le plus grand d’Australie », avance le chercheur.

Seuls cinq ou six cratères de météorite dans le monde dépassent ainsi les 100 km de diamètre, dont celui de Vredefort en Afrique du Sud ou celui de Chicxulub, au Mexique, responsable de la disparition des dinosaures.

Le plus petit Coran du monde écrit en lettres d’or pur
Puissance et magie des pierres précieuses pour les soins de la peau
SPF Sans Personnalité Fixe: Le prédateur du trouble de la personnalité narcissique
Livre : Le prédateur du trouble de la personnalité narcissique
La calcédoine, une pierre populaire
Les pierres précieuses dans les contes de fées
Lire aussi:  Qu’est-ce que l’aluminium?